Informations générales   Historique   Questions-réponses   Logos et fonds d'écran


Le canada parle au monde »

La voix du Canada 1945-1955 »

Le service international en transition 1955-1961 »

Un signal plus puissant »

Nouveau financement, nouveau nom 1968-1971 »

Une radio d'envergure mondiale 1971-1991 »

Le phénix renaît de ses cendres 1991-1995 »

Des ondes courtes et plus »

Le Canada parle au monde

Le 25 février 1945, un nouveau service de radiodiffusion internationale se fit entendre sur les ondes. Les nations étaient en guerre mais une promesse de paix pointait à l’horizon. À cette époque sombre mais néanmoins porteuse d’espoir, la voix du premier ministre W. L. Mackenzie King souhaitait la bienvenue à l’écoute de ce nouveau service sur ondes courtes destiné à faire connaître le Canada et son point de vue sur ce qui se passait dans le monde. Ainsi naquit le Service international de Radio-Canada maintenant connu sous le nom de Radio Canada International.


L'immeuble de Radio-Canada à Montréal

L’idée de doter le Canada d’une radio internationale remonte à 1930. Plusieurs études commandées par le Conseil d’administration de CBC (Société Radio-Canada) concluaient que le Canada avait besoin d’un service de radiodiffusion qui donnerait au monde le point de vue canadien. Au début des années 40, ce besoin était aussi identifié par une série de commissions parlementaires sur la radiodiffusion. Enfin en 1942, le premier ministre King annonça que le Canada allait démarrer un service de radiodiffusion sur ondes courtes à l’intention des membres de ses Forces armées, qui leur donnerait des nouvelles et des émissions de divertissements en provenance du pays. Le Service international de Radio-Canada devint une réalité avec la signature d’un ordre en conseil le 18 septembre 1942.

Tout au long des deux ans et demi qui suivirent, il y eut énormément de travail pour mettre en chantier le nouveau service. L’une des premières difficultés à résoudre fut de décider où installer les studios et les émetteurs. Les studios furent installés dans l’immeuble de Radio-Canada situé à Montréal tandis que les émetteurs furent implantés à Sackville au Nouveau-Brunswick. Montréal était l’endroit idéal pour installer les studios du fait que Radio-Canada avait déjà un centre de production très actif et de nombreux annonceurs anglophones et francophones disponibles pour animer les programmes. Le site de Sackville fut choisi après de méticuleuses études portant sur les liaisons radio entre le Canada et l’Europe. Durant l’année 1943, deux émetteurs de 50 kW et un réseau d’antennes furent érigés.


Les émetteurs à Sackville (N.-B.) en 1945

À la fin de 1944, l’équipement de production et les émetteurs étaient prêts pour les essais de diffusion. Ces essais, qui commencèrent le 25 décembre 1944, furent diffusés en français et en anglais à l’intention des troupes canadiennes en Europe. En dépit du fait que ces diffusions n’étaient qu’un test pour les émetteurs, un petit auditoire régulier composé de militaires canadiens et d’Européens commença à se constituer. Les essais continuèrent durant deux mois encore avant que les émetteurs et leurs liens avec les studios ne soient prêts pour un service effectif. Au début de l’année 1945, on annonça que le Service international de Radio-Canada était prêt. Il fut inauguré officiellement le 25 février.

Suivant: La voix du Canada 1945-1955

Historique tiré d'une brochure écrite pour Radio Canada International par Andrew K. Finnie (1996)





Accueil - Nouvelles - Émissions - Baladodiffusion - Horaires et fréquences
Rapport de réception - Radio partenaires - Communiqués - Qui sommes-nous?
Contactez-nous - Cyberjournal
 
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Radio Canada International