Érable à Palabres

S’intégrer «in english»

Résumé

Près de 80 % des nouveaux arrivants francophones du Manitoba des trois dernières années sont d’origine africaine. Certains viennent directement d’Afrique, d’autres arrivent d’ailleurs au Canada ou d’Europe. Plusieurs s’intègrent à la communauté francophone du Manitoba alors que d’autres choisissent la communauté anglophone.

Pourquoi un tel choix? Qu’en pense la communauté d’accueil franco-manitobaine?

Tourné à Winnipeg, capitale du Manitoba, l’épisode présente des tranches de vie de deux Africains francophones dans un milieu majoritairement anglophone.

Participants

ABDOULAYE CISSOKO

Abdoulaye Cissoko, journaliste d’origine mauritanienne, a vécu plusieurs années au Maroc avant d’arriver au Canada, en juillet 2007. Dans un premier temps, il s’est installé à Montréal. Puis, il a opté pour Winnipeg, où espère-t-il, les choses iront mieux sur le plan professionnel. Mais, au Manitoba, sans la maîtrise de la langue de Shakespeare, il est difficile pour un journaliste de dénicher un emploi. Aussitôt arrivé, Abdoulaye s’est donc mis à apprendre l’anglais.

MARTIN MULIMBA

Martin Mulimba a quitté la République Démocratique du Congo, son pays natal, en raison de la situation politique. Il se rend au Burundi. Mais peu après son arrivée, une crise éclate. Il va au Kenya où il ne reste pas longtemps en raison de la situation … politique. Finalement, il s’installe à Winnipeg en mars 2000. Informaticien de profession, il consacre une grande partie de son temps libre à sa famille et à Shaback, un groupe Gospel.

Origines des participants


MAURITANIE

Capitale : Nouakchott
Population (en millions) : 2, 97
Superficie : 1 030 700 km2
Langues parlées : arabe, français, wolof, peul, soninké
PIB par habitant : $ CAN 1 023
(Canada : $  CAN 46 940)
Utilisateurs d’internet : 30 000


RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

Capitale : Kinshasa
Population (en millions) : 61, 06  
Superficie : 2 345 410 km2
PIB par habitant : $ CAN 184
(Canada : $ CAN 46 940)
Langues parlées : français , lingala, kingwana, kikongo, tshiluba
Utilisateurs d’internet : 230 400


Sources : Affaires étrangères et Commerce international Canada et DISCOP.


 
Prénom et nom :
Adresse de courriel :
Commentaires :

Commentaires

Question :
D'après vous, comment encourager les Africains francophone à conserver leur français dans un contexte où cette langue est minoritaire?